« C’est ma Conseillère Mission Locale, qui m’a parlé de l’IEJ parce que j’avais des difficultés au niveau de ma timidité. C’était surtout pour me « débloquer », aller vers les gens.

L’IEJ m’a donc surtout libéré au niveau de cette timidité, j’étais vraiment coincée, c’est à peine si j’arrivais à parler à quelqu’un en face.

Je pourrais conseiller l’IEJ à un ami s’il a des problèmes pour s’ouvrir aux autres, c’est bien.»

Aurélie D.